Avant dernière étape de notre tour du monde, le Cambodge signifiait pour nous les temples d’Angkor, principalement. Mais après 2 semaines passées (10 au 28 juin 2017) dans ce pays trop peu connu, nous avons appris beaucoup sur la culture khmère du XXIème siècle à travers les musées poignants de Phnom Penh et sur la vie actuelle des cambodgiens grâce à un bénévolat inoubliable au plus proches des gens !

 

Bénévolat à la Green School Cambodia

L’idée de faire du bénévolat pendant notre tour du monde était présente depuis longtemps, mais nous n’avions pas trouvé l’endroit qui nous convenait jusqu’au moment où nous sommes tombés sur « The Green School Cambodia » via un groupe Facebook de backpackers. Nous avons donc changé notre itinéraire (une fois de plus :-p) pour aller découvrir le petit village de Kheo Phos dans le sud du Cambodge. A la tête de cette initiative, on retrouve Stéphane, un baroudeur qui est arrivé par un concours de circonstances dans ce village pour y enseigner l’anglais et y sensibiliser les locaux à l’écologie. Nous sommes quatre bénévoles, Chloé et Laura sont arrivées quelques minutes avant nous, pour vivre pendant une semaine au rythme du village. Deux fois par jour, nous donnons cours d’anglais aux enfants. On leur apprend l’alphabet, les couleurs, les objets. Ils sont avides d’apprendre cette langue car ils savent que cela peut leur ouvrir des portes. Entre les deux cours, on mange, on fait la sieste, on boit un café glacé, on joue avec les enfants et on découvre leur manière de vivre, de penser.

L’écologie chez eux est inexistante. En effet, les déchets, jetés directement à terre, disparaîtrons grâce à la prochaine mousson qui fera tout passer dans la mer. Notre but est de les sensibilisé à l’écologie par des gestes simples et de montrer l’exemple (les « blancs » représentent un modèle pour eux).

Cette expérience a été le plus enrichissante de notre tour du monde car nous n’avions jamais été aussi immergés dans la vie des locaux. Ce rythme, de se lever au chant du coq, se coucher avec le soleil, faire la sieste dans les hamacs est déstabilisant premièrement car si loin de nos habitudes, mais on s’y est vite fait.

 

Koh Rong Samloem

Envie de farniente ? D’une superbe plage au sable fin ?  D’un cocktail au coucher du soleil ?  D’une eau chaude où se baigner ? De lire dans un hamac ? Koh Rong Samloem est l’endroit idéal pour se détendre, se relaxer, se décrocher de tout et après 9 mois sur les routes, on ne l’a pas fait beaucoup. Nos trois jours de pure détente nous ont fait énormément de bien. Nous avons eu du mal à quitter ce petit paradis sur terre.

Cette île, située dans le golfe de Thaïlande, est accessible à partir de Sihanoukville. Des ferrys partent plusieurs fois par jour vers les îles des environs pour une quinzaine de dollars. Nous avons choisi la baie de Saracen que d’autres blogueurs recommandaient (et on confirme, c’est superbe).

Nous avons logé une première nuit au Sweet Time qui proposait des bungalows à 15$ (sans petit-déjeuner), mais la chambre n’était pas géniale et on manquait d’eau dans la salle de bain. Les deux nuits suivantes, nous avons profité du confort de Sweet Dreams où on a eu un upgrade vers un des meilleurs bungalows, en première ligne face à l’océan. Vraiment l’endroit où aller pour un grand confort à budget moyen (30$) avec un délicieux petit déjeuner sucré-salé. On n’a presque pas quitté les hamacs et transat de Sweet Dreams !

 

Phnom Penh

Cette capitale n’est ni des plus belles, ni des plus agréables que nous ayons visitées, mais il est intéressant de s’y arrêter pour découvrir un peu l’histoire du Cambodge, en particulier le génocide qui s’y est déroulé sous Pol Pot et ses Khmers rouges (1975-1979). Il y a donc deux lieux chargés d’histoire à visiter dans l’ordre : premièrement la prison de S21 Tuol Sleng et ensuite les Killing Fields.

La prison est située dans la ville, dans une ancienne école qui a été transformé en centre de détention top secret.  Entre 12.000 à 20.000 prisonniers y furent torturés puis envoyés aux Killing Fields. On y comptera que 12 survivants ! La visite de la prison se fait avec un audioguide qui raconte de manière très complète l’histoire du lieu, en expliquant les différentes salles et objets présent. (6$/pers. 2-3 heures)

Nos prenons ensuite la direction des Killing Fields pour voir où se terminait le parcours de tous ces prisonniers. Sur place, un découvre un grand mémorial ainsi que les différentes fosses, recouvertes d’herbe. La visite se fait également avec un audioguide qui permet de comprendre les différentes parties de l’endroit, le fonctionnement des exécutions et différents témoignages. (6*/pers. 1h30)

Nous conseillons vivement de faire les deux visites, dans cet ordre-là, pour suivre l’histoire dans l’ordre où les prisonniers ont vécu la chose. Entre les deux, nous nous sommes arrêtés au marché russe pour manger un bout, on peut tout y trouver.

Une petite adresse sympa pour manger, c’est Davis’s restaurant car il fait ses propres nouilles maison juste devant votre nez, c’est frais et délicieux. Pour l’auberge de jeunesse, on recommande le Billabong Hostel : propre, piscine, dort. 5$/pers. On a plus l’impression d’être dans un hôtel de luxe que dans une auberge de jeunesse.

Dans le centre de Pnom Penh, il y a le Palais Royal et la Pagode d’Argent. Mais vu que nous n’en avions pas entendu beaucoup de bien (le nombre de touristes, le prix, le peu d’explications, …), nous avons décidé de passer cette visite.

 

Siem Reap (Temples d’Angkor)

Le site des temples d’Angkor est vraiment immense et il existe de multiples façons de le découvrir. La clef réside dans le fait d’éviter les masses de touristes d’un jour. Le site de Planet3W d’Elodie et Thomas donnent de bons conseils pour éviter la foule et être ainsi plongé au mieux dans la magie des temples perdus. Voici comme nous avons procédé :

Premier jour à vélo pour faire le petit circuit : Kravan, Banteay Kdei, Ta Prohm, Ta keo, Angkor Tom et la terrasse des éléphants, Baphuon et finalement le Bayon. Le temple de Ta Prohm est vraiment superbe, avec beaucoup d’arbres ayant poussé sur les murs, mais il est fort visité car c’est dans celui-ci que le film Tom Raider a été réalisé. Le Baphuon est vraiment beau et permet de monter assez haut pour découvrir les environs, dans les bois se trouve également un petit temple moins visité qui vaut le coup d’œil. Le Bayon nous a séduits par ces centaines de visages éclairés par le soleil couchant. Nous y sommes allés vers 17h15, peu avant la fermeture, lorsque les foules de touristes sont déjà partis et que le temple est éclairé par les rayons orangés du soir : sublime.

Deuxième jour en scooter pour faire le grand circuit : lever du soleil sur Angkor Wat, Preah Khan, Neal Pean, Ta som, East Mebon. Pour le lever du soleil, nous étions placés devant l’étang situé à droite de l’entrée du temple, cela permet d’avoir le magnifique reflet lorsque le soleil se lève derrière le temple. Nous sommes arrivés avant 5h du matin, presque seuls, pour profiter d’un superbe spectacle grâce au ciel dégagé. Quand le soleil fut totalement levé, la foule est déjà bien présente sur le site. Nous partons alors visiter rapidement l’intérieur du temple qui ne nous laisse pas autant sous le charme que les autres temples plus perdus au milieu de la jungle. Le Preah Khan est dingue : véritable labyrinthe de ruines, de couloirs perdus et d’arbres poussant aux endroits les plus improbables, couleurs sublimes reflétés dans les étangs. Il ne manque que la machette et la lampe de poche pour se sentir aventurier. Direction après Neal Pean au milieu de l’eau, une sorte de grosse fontaine, puis Ta Som au bout du domaine. La porte arrière est impressionnante car elle supporte un arbre. En fait, comme beaucoup d’endroits, nous ne savons plus très bien si ce sont les ruines qui tiennent les arbres debout ou bien si c’est l’inverse !!

Troisième jour en scooter pour faire les temples éloignés : Banteay Srei, Phnom Bok, Banteay Samré, Pré Rup et Ta Nei.  Banteay Srei est le temple le plus éloigné que nous faisons, il est assez petit mais reprend les plus belles sculptures. Il faut mériter la vue depuis Phnom Bok, en particulier si on fait la montée sous le soleil de plomb pour découvrir ce petit temple qui domine les environs. Le Banteay Samré est une forteresse au milieu de la jungle et le Pré Rup à des allures de pyramide. Nous terminons notre tournée des temples d’Angkor par un des lieux les plus féérique que nous ayons vu cette année : le temple de Ta Nei. Ce petit temple est vraiment oublié des hommes, au bout d’un chemin de terre à travers la jungle où des centaines de papillons multicolores s’envolent au-devant notre passage.

La ville de Siem Reap nous a également assez bien plu avec son ambiance à la fois festive et décontractée. Au niveau culinaire, les fried ice cream (2$) nous ont comblés, ainsi que les petits streetfood le long de l’eau. Les quelques cocktails pris sur le rooftop de Pub street sont également un bon plan.  Nous avons également tenté une Happy Pizza, l’équivalent local des spacecake, qui nous a fait bien plus planer que l’on ne pensait : prudence !

 

 

>>> Tops-Flops <<<

 

>>> Les photos <<<