Cet article présente les 5 applications gratuites et utilisables hors connexion internet pour smartphones et tablettes que nous avons utilisées quasi quotidiennement durant notre périple d’un an autour du monde.

Que vous soyez sur le point de décoller ou déjà perdus dans quelques contrées lointaines, il est toujours temps de les installer si ce n’est pas déjà fait. Voici notre top 5 des applis de voyage et quelques explications sur celles-ci :

N°1 : MAPS.ME

N°2 : XE Currency

N°3 : Hostelworld

N°4 : Hantrip

N°5 : Pocket

MAPS.ME (Androïd, IOS)

Si vous deviez n’en choisir qu’une, et de l’avis quasi unanime de tous les backpackers rencontrés, ce serait celle-là. MAPS.ME est un GPS qui fonctionne hors ligne. Vous téléchargez à l’avance les cartes du pays et une fois sur place, vous pouvez vous en servir n’importe où sans connexion. Cette appli possède quasiment tous les lieux sur terre (points d’intérêt, arrêts de bus, hôtels, restaurants, campings…). On en est devenus accros lors de notre roadtrip aux USA et on a remarqué sa force lorsqu’elle nous a guidé à travers le trek de Santa Cruz au Pérou (en effet, MAPS.ME montre aussi les sentiers de randonnées de manière très précise) alors que les cartes fournies par le parc n’étaient qu’approximatives. Une fonctionnalité très pratique de cette appli est que vous pouvez facilement effectuer des recherches de lieux et qu’une fois trouvé, vous pouvez y laisser des marqueurs de couleurs différentes (par exemple : rouges pour les logements, jaunes pour les lieux d’intérêts, vert pour les transports…). Vous pouvez ainsi facilement organiser vos balades par quartier ou par région.

 

XE Currency (Androïd, IOS)

XE Currency est tout simplement un convertisseur de devises.  Quand on arrive dans un nouveau pays avec un taux de change pouvant être très compliqué (1€ = 17AR$) et qu’on n’est pas encore habitués à la valeur des choses, il peut être parfois difficile de s’avoir si on se fait arnaquer ou si c’est au contraire une affaire en or. Avec XE, pas besoin de trop vous casser la tête, il suffit juste d’inscrire le montant dans la devise locale et vous avez le montant en €. Elle inclut également une calculatrice.

L’application est disponible hors connexion mais vaut mieux l’ouvrir de temps en temps lorsque vous êtes connectés à internet afin de mettre le taux de change à jour (dans certains pays comme l’Argentine, celui-ci peut varier fortement en une semaine).

 

Hostelworld (Androïd, IOS)

Cette appli nécessitant une connexion internet permet de trouver un hôtel très facilement selon son emplacement, son prix et son évaluation. Pourquoi nous aimons particulièrement cet appli alors qu’il en existe plein d’autres (Booking.com, agoda…) ? Car elle montre de manière très claire où se trouve les hôtels dans la ville, on peut faire confiance aux évaluations (on ne prend jamais un hôtel inférieur à 7,5/10) et le prix indiqué est le prix payé.

En général, avant de partir pour notre prochaine destination, nous checkons Hostelworld grâce au wifi de l’hostel et nous faisons une capture d’écran (+/- zoomée) de la carte de la ville avec nos 2-3 hôstels repérés. Une fois arrivé à destination, nous passons voir si l’hostel correspond bien à la description (ce qui est souvent le cas). Nous ne réservons quasiment jamais via Hostelworld sauf s’il y a un hostel qui nous tente vraiment et que l’on est sensés arriver après 18h (heure en général où il commence à faire noir, que nos estomacs ont faim et qu’on n’a pas vraiment envie de se balader dans la ville avec des gros sacs).

!! S’il vous fallait réserver l’hostel, ne le faites que pour une seule nuit car vous avez un acompte à payer lors de la réservation et qu’il serait trop bête de le perdre car vous avez dû changer votre programme, qu’une fois arrivés sur place, vous n’aimez pas l’hostel ou qu’ils fassent de gros travaux en face.

Nous avions réservé un hostel à Lima car notre avion arrivait à 23, mais à cause de l’ouragan Matthew, notre vol des USA fut retardé. Cependant, après un simple mail à l’hostel, celui-ci a accepté de déplacer notre réservation sans aucun frais supplémentaire.

PS : Nous utilisons aussi le Lonely Planet pour choisir notre hostel car HostelWorld n’est pas souvent présent dans les petits villages.

 

Handtrip (Androïd), Trabee Pocket (IOS)

Ces applications vous permettront d’enregistrer toutes vos dépenses (quelque soit la devise) de même que vos retraits et de les convertir en € afin de suivre votre budget. Ainsi, via quelques chiffres et jolis graphiques,  vous saurez combien vous avez dépensé, ce qu’il vous reste à dépenser et quelles sont vos plus grosses dépenses (logements, nourriture, transport, activités, visas, …). Vous pouvez créer différents projets (un par pays par exemple dans notre cas), les sauvegarder dans en ligne (Drive, Dropbox, iCloud) ou bien encore les exporter en fichier Excel.

PS : Bien que très « user-friendly » et largement suffisante pour gérer son budget, Gui, étant accro à la comptabilité, a préféré utiliser cette appli simplement pour enregistrer les dépenses puis exporter les données dans Excel afin de faire ses propres synthèses et faire ses propres graphiques.

 

Pocket (Androïd, IOS)

Avec cette  appli, fini de devoir attendre d’avoir un accès internet pour lire des articles sur vos blogs préférés. En effet, dès que vous êtes sur une page web dont vous souhaitez lire le contenu plus tard, il vous suffit dès à présent de la sauvegarder avec le bouton Pocket et vous pourrez lire cela tranquillement hors ligne quand vous voulez !

Vu que l’on adore lire plein de récits de voyages afin d’organiser la suite de notre Tour du Monde, on profite d’un accès wifi dans une auberge pour sauvegarder plusieurs articles sur Pocket et ainsi les lire posément durant les interminables heures de trajets.

 

Voici également quelques autres applications gratuites qui nous ont bien servis en voyage en-dehors des incontournables qu’on soit ou non à la maison (mails, Facebook, banque, news, météo, notes, Skype) :

  • Airbnb: Permet de trouver des appartements (utile si vous comptez rester plusieurs jours mais tellement moins passionnant que les auberges de jeunesses et pas toujours moins cher).
  • BPost : Permet d’envoyer une carte postale avec ses propres photos et avec la garantie qu’elle arrive à destination quelques jours plus tard (j’adore envoyer des cartes postales depuis l’étranger mais depuis que 5 de mes cartes postales ne soient jamais arrivées du Kirghizstan, je préfère cette solution).
  • Couchsurfing : Permet de trouver des logements chez l’habitant (souvent moins cher que les hostels mais le séjour va vite dépendre de la qualité de l’hôte).
  • Dictionnaires : Pour traduire des infos qui vous semblent importantes de comprendre.
  • Google Drive ou Dropbox : Pour sauvegarder vos documents importants.
  • Pic Collage : Faire des petits montages photos simples et faciles.
  • Trip Advisor : Pour avoir l’avis d’autres personnes. Même si on est parfois en désaccord avec l’évaluation globale.
  • Tricount : Permet de faire les comptes aisément entre amis.
  • WifiMaps : Montre les spots wifi à proximité et indique parfois les mots de passe.
  • WikiCamp : Indique les campings sur une carte ainsi que les facilités qu’ils proposent (gratuit ou non, WC, douches, BBQ, …). Nous fut très utile lors de nos 3 semaines en Campervan sur la côte Est de l’Australie.
  • WordPress : Permet de gérer notre site web (l’appli n’est cependant pas très bien faite).