Tops-Flops Argentine

posted in: Tops-Flops | 0

Voici les lieux, activités et coutumes que nous avons appréciés ou moins pendant notre bref passage de deux semaines en Argentine durant le mois de décembre 2016. Pour le récit de nos aventures dans le nord de l’Argentine, c’est par ici.

Parques das Aves (Foz d’Iguazu, Brésil) : Parc d’oiseaux se situant à l’entrée du parc naturel d’Iguazu côté brésilien et contenant toutes sortes d’oiseaux d’Amérique du Sud. C’est le plus beau que nous n’ayons jamais vu. Pendant 2h, nous avons pu admirer tant de belles couleurs et sentir les vols des Arras, Toucans et autres perroquets frôler nos têtes. Il y a également pleins de flamands roses et des reptiles. On marche au milieu des volières qui y sont vraiment grandes et le cadre est totalement naturel. Nous pouvons aussi toucher certaines bêtes récupérées du trafic d’animaux.

 

Chutes d’Iguazu (côtés brésilien et argentin) : On les attendait avec impatience et le peu qu’on puisse dire, c’est qu’elles ne nous ont pas déçues ! Ce spectacle de la nature vous laissera bouche-bée tant on se sent petit par rapport à la taille de ces chutes et la quantité d’eau déversée par seconde. Prévoyez deux jours pour le faire et commencez par le côté brésilien qui donne un bel aperçu général de l’étendue des chutes puis le lendemain, dirigez-vous du côté argentin afin d’être au plus près du vide et d’être éclaboussé par l’eau. Si le niveau d’eau le permet, profitez-en pour vous rendre sur « Isla San Martin » au centre (gratuit) et regarder (pas toucher!) les coatis.

De plus, ce fut un changement radical de climat. Du désert de Mendoza, nous sommes passés à la jungle bien étouffante d’Iguazu.

Missions jésuites (Argentine et Paraguay) : Moins connues du grand public que les chutes d’Iguazu ou que la Patagonie, les missions jésuites reprennent d’anciennes ruines de cités construites par les indiens Guaranis sous la supervision de missionnaires jésuites. Il en existe des dizaines disséminées entre l’Argentine, la Bolivie, le Brésil et le Paraguay. Les trois réputées plus belles sont celles de Jesús de Tavarangue (Paraguay), Trinidad (Paraguay) et San Ignacio Míní (Argentine) toutes trois proche les unes des autres. Elles sont très intéressantes par leur histoire ainsi que leur beauté. Elles vous donneront l’impression d’être Indiana Jones en découvrant d’anciennes cités perdues.

Buenos Aires : Ville relativement belle et possédant une histoire très controversée, Buenos Aires est une sorte d’ambassade européenne en Amérique Latine par son architecture et par l’attitude de gens dans le centre-ville (beaucoup d’expats et d’anciens immigrés). Le quartier de La Boca avec sa ruelle El Caminito colorée et animée aux sons des tangos, reste la plus particulière.

!!!  Par contre, gros coup de gueule point de vue sécurité à Buenos Aires. Bien qu’on avait lus quelques blogs à propos des pickpockets dans les rues de la capitale et leurs diverses méthodes pour vous dérober vos biens, nous avons été stupéfait par le nombre de backpackers rencontrés ayant été victimes de ces larcins. Nous même, nous avons été pris pour cible d’une de ces petites crapules et l’avons échappée belle grâce à la vigilance d’un autre passant (chance que notre compagnon de chambrée n’a pas eu le même jour).

A Buenos Aires, comme partout ailleurs (mais encore plus à BA), surveillez bien vos affaires et méfiez-vous de la gentillesse gratuite des inconnus. Vaut mieux être un peu trop parano que de se faire voler et d’ainsi gâcher son voyage et avoir un mauvais souvenir du pays !!!

 

Mendoza et alentours : Cette région nous a assez fort déçus bien qu’elle possède quelques points d’intérêt comme l’Aconcagua et les vignobles. Cela est sûrement dû au fait qu’on s’y est mal pris pour la visiter (location de voiture pour voir des lieux plus lointains. Si vous y allez, louez un vélo à la journée pour faire les vignobles de Maipú et prenez une ou deux autres journées afin de marcher dans les montagnes environnantes ou faire du rafting. Le Parc naturel El Leoncito est une vaste blague et le village Boreal également.

 

Parc Ischigualasto : Ce Parc naturel vous fera parcourir des centaines de kilomètres depuis la ville la plus proche (Mendoza) afin de vous proposer … ou plutôt obliger, à prix fort (200 AR$), de suivre pendant 1h30, en voiture, un guide non motivé à travers 5 courtes haltes n’ayant rien d’exceptionnelles (excepté celle des Cancha de bochas) comparés à ce qu’on peut voir à Torotoro. Les seuls points positifs sont le musée sur l’histoire de parc et l’évolution des dinosaures dans la région  (pour une fois qu’il y a un musée sur un sujet intéressant et bien fait en Amérique du Sud, il faut quand même le préciser) et les immenses étendues traversés qui nous ont fait penser à l’Arizona.

NB: La Patagonie et le Nord-Este : D’après d’autres backpackers croisés, ces deux régions, totalement différentes l’une de l’autre (la première, tout à fait au sud, aux couleurs vertes et blanches et plutôt froide, tandis que la seconde au nord, aux nuances rougeâtres et plutôt chaude), sont magnifiques. Nous les avons passées pour des raisons de temps et de budget. Nous reviendrons, pour sûr, en Argentine afin de randonner à travers la Patagonie.


Cette page reprend les activités, les lieux et les coutumes que nous avons préférés ou moins appréciés. Il s’agit ici de notre propre avis après n’avoir vu qu’une partie plus ou moins représentative du pays et il est évident que tout le monde ne vivra pas la même expérience que nous.

 

LÉGENDE :

Coup de cœur: Lieux dont nous n’attendions pas beaucoup (ou que nous ne connaissions pas) et qui fut une réelle surprise pour nous. => À voir absolument quel que soit la durée de votre séjour dans la région !

Wow: Lieux très connus du grand public et qui n’ont pas déçu nos attentes. => À voir absolument quelle que soit la durée de votre séjour dans la région.

Like: Lieux qui apportent un réel plus à la région et qui valent la peine de s’arrêter. => À essayer de caser dans votre itinéraire.

Bof: Lieux sans grands intérêts et qui ne nous laisseront pas de souvenirs particuliers mais qui ne sont cependant pas déplaisants non plus. => À voir si vous avez du temps et que votre itinéraire vous fait passer à côté.

Nul: Lieux qui nous laisseront plutôt un mauvais souvenir de la région (en tout cas pas un bon) et dont vous aurez peut-être l’impression d’avoir perdu votre temps et votre budget. => À ne pas inclure dans votre itinéraire.

A éviter: Lieux qui, selon nous, ne sont pas agréables à visiter et qui n’ont aucun intérêt pour la région. => À fuir à tout prix même s’ils sont renseignés dans certains guides touristiques.

 

Laisser un commentaire