Tops-Flops Australie

posted in: Tops-Flops | 0

Voici les lieux, activités et coutumes que nous avons appréciés ou moins pendant notre vie de 3,5 mois en Australie (janvier à avril 2017). Pour le récit de nos aventures lors de notre Working Holiday Visa en Tasmanie, c’est par ici. Et pour celui de notre périple tout au long de la côte Est et dans de Top End, c’est par !

 

Tasmanie (Pipers Brook, Cradle Mountain, Maria Island, Freycinet, …) : Ce petit bout de terre à l’autre bout du globe possède un climat idéal (pas pour rien qu’on y produit de très bons vins) et divers parcs nationaux non loin les uns des autres (ce qui est plutôt rare en Australie) avec des caractéristiques biens différents. Parmi ceux-ci, nos préférés sont Cradle Mountain et Maria Island. Le premier comporte bon nombre de randonnées et à un paysage qui vous rappellera l’Ecosse. On y aperçoit facilement des wombats et des serpents. Le second parc vous emmènera sur une île où le temps s’est arrêté au début du XXIème siècle. C’est très agréable d’y camper pour le weekend et de tenter l’ascension du sommet en son centre. On y voit aisément des diables de Tasmanie, des dauphins et des kangourous.

 

Plongée dans la Grande Barrière de Corail : Plus large que bon nombre de pays, la GBR recèle des milliers d’espèces et de couleurs. Le meilleur moyen d’en apprécier leur beauté est incontournablement via la plongée avec un organisme professionnelle et soucieux du récif. Cette expérience permettra de voir plein d’espèces, de jour comme de nuit, et de se laisser bercer aux battements des nageoires ainsi que d’être subjugué par l’élégance et la sérénité des tortues de mer.

 

Sydney et son feu d’artifice : Considéré comme le plus beau feu d’artifice du monde, Sydney nous en a mis plein la vue. Des centaines de pétards tout autour de la baie ainsi qu’au-dessus de l’Opéra House et de l’Harbour Bridge nous faisaient perdre la tête. Durant le bouquet final, on eut l’impression d’être en plein jour. Le seul point négatif est l’attente qu’il faut combattre (comptez >12h si vous voulez une bonne place). Mais bon, une telle expérience ne se vit qu’une fois dans la vie (dans le cas de Nath, 3x) et se serai bête de ne la vivre qu’à moitié.

 

Les australiens et l’aménagement des fronts de mer (Cairns, Townsville, Darwin, …) : Durant presque nos 4 mois dans le Down Under, nous avons eu l’occasion de rencontrer bons nombres d’Australien et ils ont toujours été sympas avec nous et prêt à donner un coup de main (en particulier les tasmaniens et les plus âgés … car la nouvelle génération est plutôt relax-max et beer-pong). Avec notre vieux « ute » Holden de 1997, nous avons eu quelques petits soucis (plus d’huile, moteur cramé, …) et dans la minute quelqu’un est venu nous aider.

 

Nous avons également été impressionnés par l’aménagement des espaces publiques qui fait en sorte qu’on s’y sente toujours bien. En effet, on trouve facilement des parcs avec des BBQ, des parcours santés, des pleines de jeux et diverses animations. De plus, tout est toujours propre … il fait décidément bon vivre au pays des kangourous.

 

Magnetic Island : Cette île facilement accessible à partir de Townsville possède la plus large densité de koalas sauvages et propose plusieurs spots de snorkeling depuis la plage. Vu la taille de l’île, il est aisé de faire des randonnées (The Forts walk vous emmènera à un beau point de vue). À Horseshoe Bay, il est possible de faire du kayak et d’apercevoir plusieurs tortues de mer ou bien d’aller au Koala Wildlife Sanctuary afin d’être au plus proche d’animaux australiens dans un cadre respectueux.

 

Blue Mountains : A 2h de la gare centrale de Sydney, c’est l’endroit idéal pour faire des randonnées de 2-3j pures nature. Bien qu’une demi-journée suffise pour vous promener autour des Three Sisters, il vous faudra suivre le Six Foot Track (45km, faisable en 2j) pour éloigner des citadins et des groupes de touristes bruyants. La descente le long des falaises est magique et vous fera découvrir une sorte de jungle tropicale humide. Plus loin, vous serez dans un paysage typique de l’Outback australien où vous pourrez apercevoir des kangourous, des échidnés et des serpents. Le Flying Fox Hostel (20$/pers. incl. petit-déjeuner) à Katoomba est l’endroit idéal pour rencontrer des gens car le proprio, un peu déjanté, a instauré Social Time entre 18h-21h où aucun appareil électronique n’est autorisé dans les communs et d’autres activités sociales sont proposées.

 

Kakadu et Lietchfield : Moins connu que ses voisins, les parcs nationaux du Kakadu et de Katherine Gorge, le Lietchfield NP par ses termitières géantes, des sublimes cascades mais surtout par ses bassins d’eaux où il fait bon se baigner (Frorence Fall, Wangi Fall et Buley Rockhole – pour ce dernier, privilégié d’y aller en début de journée lorsque les touristes d’un jour ne sont pas encore arrivés) surtout lorsqu’on est durant le Dry et que les températures lèchent les 40°C. De plus, Lietchfield NP possède de bons campings gratuits (donation de 5$/pers. avec possibilité d’avoir internet à celui de Wangi Fall) et les sentiers sont bien aménagé tout au contraire du Kakadu NP. Nous attendions beaucoup de ce parc représentatif de l’Outback (ça c’est bien le cas!) mais sa beauté a été fanée par la mauvaise gestion. En effet, 2/3 des lieux étaient fermés et les sentiers ouverts n’étaient pas entretenus du tout. De plus, il n’y a aucun camping peu cher. Cependant, nous avons pu apprécier la qualité du musée au visitor center, les peintures aborigènes et la piscine gratuite du Gagudju Lodge Cooinda. Je pense que la bonne façon de visiter ce parc est d’avoir un bon 4×4. En chemin depuis Darwin, faites 2 petites pauses au  Bird Billabong et au  Window on Wet Land.

Daintree Forest et Cape Tribulation : Bienvenue au cœur de la jungle où les oiseaux sont musiciens, les rivières des piscines et les crocos les rois. L’endroit est très naturel même s’il ne laisse pas beaucoup d’autonomie aux randonneurs (il est quasiment obligatoire de passer par une agence de Cairns).

 

Agnès Water (= Town of 1770), Port Stephens et Port Macquarie : Excepté pour son cours de surf réputé le moins cher (17$/3h à Reef2Beach et le départ en bateau pour Lady Eliot Island (hors de prix) et Lady Mustgrave Island, l’endroit n’a rien de particulier. Si vous êtes en manque de kangourous, vous pouvez toujours jeter un coup d’œil dans la rue Innaminka Way au coucher du soleil. À Port Stephens, point de dauphins en vue. Port Macquarie sort un peu du lot sur cette portion de la East Coast car elle abrite le plus ancien hôpital des koalas (même si on n’est pas très proche d’eux, c’est intéressant) et une belle ballade côtière longeant le Sea Acres NP.

 

Byron Bay, Nimbin et Surfers Paradise : Passer votre chemin et aller directement à la case Noosa sauf si vous êtes un hippie, un groupe de jeune désirant juste faire la fête ou bien un jeune australien en quête de devenir le champion du beer-pong (NB: Il faut savoir que la jeunesse australienne, 18-30ans, est un peu considérée comme une génération perdue. Vous la rencontrer facilement en Asie – Bali, Hanoï, Bangkok, … – dans les gros hostels backpackers en train de jouer au beer-pong le soir et de dormir la journée). Nimbin est juste un fake pour gros hippies perdus, Byron Bay récolte les fêtards mais la « coastal walk » jusqu’au phare a du charme tandis que Surfers Paradise est juste une grosse station balnéaire (mais possède de chouettes parcs d’attractions).

 

NB: Notre grosse déception suite à l’ouragan Debbie est de n’avoir pu faire ni Fraser Island, ni les Whitesundays (alors qu’on avait réservé un tour en voilier de 2 jours autour). Nous n’avons eu que des échos positifs à propos de ces deux îles même s’il faut vider son portefeuille si on veut les faire convenablement (passer 2jours/1nuit sur l’île avec  son propre 4×4 et non être dans un bus). Les vidéos sur Fraser Island et les photos des Whitesundays font tout simplement rêver.


Cette page reprend les activités, les lieux et les coutumes que nous avons préférés ou moins appréciés. Il s’agit ici de notre propre avis après n’avoir vu qu’une partie plus ou moins représentative du pays et il est évident que tout le monde ne vivra pas la même expérience que nous.

 

LÉGENDE :

Coup de cœur: Lieux dont nous n’attendions pas beaucoup (ou que nous ne connaissions pas) et qui fut une réelle surprise pour nous. => À voir absolument quel que soit la durée de votre séjour dans la région !

Wow: Lieux très connus du grand public et qui n’ont pas déçu nos attentes. => À voir absolument quelle que soit la durée de votre séjour dans la région.

Like: Lieux qui apportent un réel plus à la région et qui valent la peine de s’arrêter. => À essayer de caser dans votre itinéraire.

Bof: Lieux sans grands intérêts et qui ne nous laisseront pas de souvenirs particuliers mais qui ne sont cependant pas déplaisants non plus. => À voir si vous avez du temps et que votre itinéraire vous fait passer à côté.

Nul: Lieux qui nous laisseront plutôt un mauvais souvenir de la région (en tout cas pas un bon) et dont vous aurez peut-être l’impression d’avoir perdu votre temps et votre budget. => À ne pas inclure dans votre itinéraire.

A éviter: Lieux qui, selon nous, ne sont pas agréables à visiter et qui n’ont aucun intérêt pour la région. => À fuir à tout prix même s’ils sont renseignés dans certains guides touristiques.

 

Laisser un commentaire