Tops-Flops Bolivie

posted in: Tops-Flops | 0

Voici les lieux et activités que nous avons appréciés ou moins pendant notre séjour d’un mois en Bolivie durant novembre 2016 . Pour le récit de nos aventures en Bolivie, c’est par ici.

Le Parc Torotoro : Notre véritable coup de cœur de la Bolivie. Ce parc naturel peu connu des tours classiques est un vrai bijou tant sur l’aspect paysages que récréatif. Tout d’abord, en arrivant, vous tomberez sous le charme du village de Torotoro car petit, propre, calme et avec une jolie petite place centrale où l’on rencontre facilement les quelques touristes venus former des groupes (max. 6 pers.) afin de faire les activités proposées. Celles-ci se résument principalement en 4 boucles de demi-journées où il est possible de sauter entre les rochers pour voir des peintures rupestres (« Cuidad de Itas »), de faire de la spéléologie parmi les stalactites (« Caverna de Umajantala »), de jouer aux paléontologues en herbe avec des milliers de fossiles marins ou encore de suivre les traces de dinosaures en descendant dans le Canyon de Vergel (qui est, d’avis de plusieurs backpackers, bien plus beau que celui de Colcha) On peut s’y baigner sous les cascades tout en admirant les condors planer au-dessus et les perroquets chanter. De plus, l’entrée du parc est peu chère (30B./pers.), il y a un camping gratuit dans le village (sinon certains hostels acceptent que vous plantiez votre tente dans leur jardin et utilisiez leurs douches/toilettes pour 20B./tente) et le prix du guide dérisoire si vous êtes un groupe de 6 personnes (300B./guide/tour).

 

Salar d’Uyuni et Sud Lipez : Incontournable de Bolivie, ce tour permet de voir des paysages magnifiques et des merveilles de la nature. Entre le Salar d’Uyuni où on se croirait sur une autre planète tant la notion de distance est abstraite et les lagunes multicolores sur lesquels des flamands roses se tiennent par milliers avec pour toile de fond des volcans tout aussi multicolores, des geysers ou encore des vigognes. Le seul problème reste le nombre incessant de touristes et de traînées de poussières laissées par les Jeeps. Un remède pour cela est soit de prendre un jour de plus à partir d’Uyuni (4j/3n vs 3j/2n) qui vous permettra de grimper sur le volcan Tunupa (5321m), soit de partir de Tupiza (mais plus cher, p.ex. pour un tour de 4j/3n: 1250B. vs 950B.). Il est également possible d’inclure une ascension d’un 6000m dans le tour et/ou le transfert vers San Pedro d’Atacama au Chili.

 

L’Isla del Sol : Bien plus charmante que ses voisines péruviennes, cette petite île au milieu du lac Titicaca saura vous séduire par son calme et sa taille humaine. On se croirait sur des îles grecques sauf qu’ici on se situe à 4000m d’altitude et que des sommets enneigés apparaissent au loin. Si vous y allez, veillez à y passer au moins une nuit (si possible à Challapampa au nord car moins touristique que Yumani au sud) afin d’y observer un magnifique coucher de soleil et de pouvoir se promener le lendemain tout autour de l’île (à la fois via le chemin des crêtes qui offre des vues magnifiques et via le chemin de la côte qui permet de passer à travers des petits villages). Le seul point sombre de cet endroit paradisiaque sont les 3 boletos (tickets) que vous devrez acquérir lorsque vous rentrez dans une nouvelle zone (Yumani et la pointe sud, le centre, Challapampa et la pointe nord) mais la délicieuse Trucha fraîchement pêchée vous fera vite oublier ce désagrément.

 

Les activités outdoors : Le pays propose une multitude de sorties nature à faire pour des prix raisonnables – Ascension (Hyanua Potosi à La Paz ou volcans à Sajama), VTT (descente de la mort à La Paz), parapente (Sucre), rando à cheval  (Tupiza), trek dans la jungle (Madidi ou Amboro), spéléologie (Torotoro), …

 

Les rencontres : Vu le nombre d’activités que la Bolivie propose, il est très aisé de rencontrer des gens durant ces sorties (ascension du Huayna Potosi) ou lors de la formation du groupe pour faire diminuer le prix à l’agence (Death Road, Torotoro, Salar d’Uyuni). Sur le mois passé en Bolivie, la grande majorité de nos journées furent agréablement passées avec d’autres voyageurs.

 

Cochabamba, Potosi : La première pour son côté européanisé (nourritures variées, pas de klaxons, propre, animée le soir), ses petites places sympas et son marché étroit. Puis c’est surtout une ville dont on entend jamais parler alors qu’elle est très reposante et qu’elle est le point de départ pour le Parc Torotoro.

La seconde pour son centre-ville, ses églises, ses musées et les mines. On entend toujours dire de Potosi qu’elle est très pauvre et moche, or le centre-ville vaut vraiment le détour avec ses ruelles piétonnes, ses églises illuminés la nuit et en arrière-plan le Cerro Rico. Quant aux mineurs, leur fierté  à montrer leur travail rend la visite des mines très intéressante.

 

Tupiza : Ville à taille humaine, tranquillement posée au milieu d’un décor de Far-West. Plusieurs activités y sont possibles comme les balades à cheval, en vélo ou même à pied dans les différents canyons aux alentours. Nous avons adoré celle à cheval jusqu’au « Canyon del Inca » (3h, 12km) à travers la somptueuse « Puerta del Diablo » et les cactus. Il est possible aussi de se promener dans le « Canyon del Duende » (5h, 16km A/R) un peu plus au Sud ou bien de descendre le Rio Tupiza en suivant les rails jusqu’à « La Torre » (3h, 14km A) puis de revenir en stop. À Tupiza, nous vous conseillons le resto « Alamo » qui propose des plats variés délicieux à prix abordables (30-35B.).

 

Le Parc Sajama : Contrairement à beaucoup d’autres backpackers (on ne parle pas des touristes classiques car ceux-ci ne vont pas jusque-là), nous n’avons que moyennement apprécié Sajama. Trop mort à nos yeux et trop poussiéreux. L’entrée est excessive (100B./pers.) pour l’infrastructure, les activités ou encore l’organisation que le parc a à proposer. De plus, lorsqu’on y était, la lagune était sèche. Mais attention, le parc possède quand même de beaux atouts: superbes volcans (Sajama, Parinacota, Pomerape, Chuani, …), des lamas à perte de vue, quelques geysers, de reposantes sources chaudes et surtout la tranquillité loin de la bruyante et polluée La Paz.

 

Les hostels : En venant du Pérou, on entend souvent que la Bolivie est encore moins chère. Pourtant, au niveau des hostels, on fut très déçu du rapport qualité/prix. Il est très difficile (mais possible) de trouver un hostel pour <50B./pers. possédant des lits corrects, une cuisine, du wifi potable, des douches chaudes et incluant un desayuno (petit déjeuner).

 

Les bus : Ceux-ci sont nettement de moins bonne qualité que ceux du Pérou. Ils sont rarement propres, n’ont souvent pas de toilettes à bord et tremblent beaucoup. Mais par-dessus tout, ils laissent entrer des vendeurs qui hurleront dans vos oreilles pendant 15-30’’ afin que vous achetiez leurs produits « miracles » pour la santé. Par ailleurs, il faut bien surveiller vos affaires car il y a énormément de mouvements dans le bus aux niveaux des entrées des villes (on nous a rapporté plusieurs cas de vols). Si vous faites un trajet de nuit dans l’Altiplano, veillez à prendre votre sac de couchage car il peut faire très froid (vous êtes tout de même à 4000m d’altitude) et les bus sont pas toujours équipés de chauffages et rarement allumés s’il y en a.

 

La Paz, Sucre : La première pour son côté fatigant (bruyante, polluée et insécurisée) et inintéressant (excepté le marché des sorcières). C’est juste un bon point d’accroche pour faire les diverses activités alentours. La seconde parce qu’on en fait trop autour d’elle (la plus belle ville du pays selon plusieurs guides) alors qu’elle n’a rien d’exceptionnel à offrir, mais elle reste quand même agréable à parcourir.

 

NB: Le Parc Amboro : D’après d’autres backpackers croisés et divers blogs lus, ce parc ne vaudrait pas tellement la peine car il est difficile d’accès, pas spécialement bon marché et on n’y voit que peu d’animaux. Par contre, si vous voulez vous sentir dans l’atmosphère de la jungle, il convient parfaitement. Et si vous avez les moyens, privilégiez nettement le Parc Naturel de Madidi (3-4j).


Cette page reprend les activités, les lieux et les coutumes que nous avons préférés ou moins appréciés. Il s’agit ici de notre propre avis après n’avoir vu qu’une partie plus ou moins représentative du pays et il est évident que tout le monde ne vivra pas la même expérience que nous.

 

LÉGENDE :

Coup de cœur: Lieux dont nous n’attendions pas beaucoup (ou que nous ne connaissions pas) et qui fut une réelle surprise pour nous. => À voir absolument quel que soit la durée de votre séjour dans la région !

Wow: Lieux très connus du grand public et qui n’ont pas déçu nos attentes. => À voir absolument quelle que soit la durée de votre séjour dans la région.

Like: Lieux qui apportent un réel plus à la région et qui valent la peine de s’arrêter. => À essayer de caser dans votre itinéraire.

Bof: Lieux sans grands intérêts et qui ne nous laisseront pas de souvenirs particuliers mais qui ne sont cependant pas déplaisants non plus. => À voir si vous avez du temps et que votre itinéraire vous fait passer à côté.

Nul: Lieux qui nous laisseront plutôt un mauvais souvenir de la région (en tout cas pas un bon) et dont vous aurez peut-être l’impression d’avoir perdu votre temps et votre budget. => À ne pas inclure dans votre itinéraire.

A éviter: Lieux qui, selon nous, ne sont pas agréables à visiter et qui n’ont aucun intérêt pour la région. => À fuir à tout prix même s’ils sont renseignés dans certains guides touristiques.

 

Laisser un commentaire